Saarijärvi

Koordinater:

Saarijärvi er en finsk by og kommune i landskapet Mellersta Finland football jerseys. Kommunen har, etter at den ble slått sammen med Pylkönmäki 1. januar 2009, cirka 10 700 innbyggere og et areal på 1 030,48 km² hvorav 145,06 km² er vann. Saarijärvi er en finskspråklig kommune som grenser til kommunene Kannonkoski, Karstula, Multia, Soini, Uurainen, Etseri og Äänekoski.

Hankasalmi · Joutsa&nbsp whats a good meat tenderizer;· Jyväskylä · Jämsä · Kannonkoski · Karstula · Keuruu · Kinnula · Kivijärvi · Konnevesi · Kuhmoinen · Kyyjärvi · Laukaa · Luhanka · Multia · Muurame · Petäjävesi · Pihtipudas · Saarijärvi · Toivakka · Uurainen · Viitasaari · Äänekoski

·

Julio Muñoz Salazar

Julio Cesar Muñoz Salazar (4 de diciembre de 1962) es un ingeniero y político de Centro chileno, hijo de Jose Muñoz Muñoz ex alcalde, regidor y concejal de Pemuco y Juana Salazar Troncoso. Vinculado al partido Demócrata Cristiano. Es elegido concejal de la comuna en su segunda elección con un 10,37% de los votos en 2004. Obtuvo la alcaldía debido a la destitución del alcalde anterior por faltas graves a la probidad en abril de 2008.​ En las elecciones municipales de 2008 fue electo alcalde de la comuna de Pemuco con un 54,69% de los votos.

Egresó del Liceo de Hombres de Chillan Narciso Tondreau, al siguiente año ingresa a la Universidad Austral de Chile, en la sede Valdivia, donde obtiene el título de Ingeniero Comercial glass water bottles india. Luego su Espiritud de servidor público lo lleva a trabajar en la Ilustre Municipalidad de Yungay en el departamento de Finanzas, Ilustre Municipalidad de Ñiquen como Secretario de Planificación Comunal (SECPLAC), luego nuevamente trabaja en Yungay a cargo de la sección finanzas y personal del departamento de educación municipal dejando el cargo para asumir como alcalde de la comuna de Pemuco.

Llega al municipio como el alcalde que acaba con las disputas dentro de la derecha local , es elegido principalmente por que representa una postura de centro chemical meat tenderizer.

De acuerdo con una política de mejor utilización de los recursos crea más áreas de esparcimiento en la comuna (plazas) además de recuperar la plaza de armas que se encontraba en un visible abandono.

Crecen los espacios para la cultura con muestras de teatro, fotografía, construcción de una biblioteca,​ salones multiusos además se comienza a realizar en la última semana de Enero la Feria costumbrista de Pemuco que cada vez tiene más visitantes.​ También se celebran las fechas más importantes de una manera publica.​​​​

​​ Además se crean plazas en los sectores rurales, mejores calles, alumbrado público, se arregla la entrada de la comuna water bottle with glass, se construyen puentes peatonales, arreglo del balneario los boldos (abandonado por años), mayor recursos tecnológicos y de apoyo a los concejales, terminación del casino de la medialuna black cocktail dress,​ arreglo del gimnasio municipal, construcción y reparación de juntas de vecinos y colegios, exigencia a empresas forestales a mejorar los caminos rurales, se instalan paraderos dentro del sector urbano, se adjudica una clínica dental móvil,​ se firman convenios con municipalidades amigas.


Wippsäge

Eine Wippsäge (auch Brennholzwippsäge, Wippkreissäge, Wippkreissägemaschine) ist eine spezielle Kreissäge zum Schneiden von Brennholz pro goalie gloves.

Das rechtwinklig zur V- oder U-förmigen Wippe angeordnete Sägeblatt rotiert in einer Schutzvorrichtung. Im rechten Teil befindet sich ein Schlitz, in den das Sägeblatt eintaucht. Die Wippe ist im unteren Bereich des Gestells gelagert und muss mit leichtem Druck gegen das Sägeblatt geführt werden. Die Schutzvorrichtung des Blattes öffnet und schließt parallel mit der Wippbewegung. Die Holzstücke oder Stämme werden links auf die Wippe gelegt clothes razor, entsprechend abgesägt und fallen rechts herunter.

Um ein selbständiges Verharren der Wippe am Sägeblatt zu unterbinden, zieht eine Feder die Wippe nach dem Loslassen des Bedieners in ihre ursprüngliche Ausgangslage zurück. Neuere Sägen verfügen meist über einen elektronischen Bremsschalter mit Nullspannungsauslöser.

Bei älteren Wippsägen fehlte die Abdeckung des Sägeblattes. Das Sägeblatt war frei zugänglich. Solche Wippsägen sollten wegen der großen Gefahr unbeabsichtigt in das frei laufende Sägeblatt zu kommen, nicht mehr verwendet werden bzw. mit einer Schutzvorrichtung nachgerüstet werden.

Eine Weiterentwicklung der Wippsäge ist die Revolversäge oder Trommelsäge, bei der die Holzstücke in eine sich drehende Trommel mit mehreren Fächern und senkrechter oder schräger Welle gesteckt werden jersey for football, bis auf ein Anschlagblech hinunterrutschen und dann (wie bei einer Wurstschneidemaschine mit Seitenanschlag) automatisch in eine voreingestellte Länge geschnitten werden und von der Trommel immer wieder zum Schneidblatt geführt werden.

Am häufigsten wird ein Elektromotor als Antriebsquelle verwendet. Bei günstigen Heimwerkerwippsägen mit Kreissägenblattdurchmesser von max how does marinating tenderize meat. 500 mm kommt ein 230-V-Motor zum Einsatz, für semiprofessionellen und professionellen Einsatz werden ausschließlich 400-V-Drehstrommotoren eingesetzt, die entweder die Kreissägenwelle direkt antreiben oder die Kreissägenwelle über einen Keilriemen antreiben. Für den Einsatz direkt im Wald gibt es Modelle mit Zapfwellenantrieb. Auch Kombigeräte mit Elektromotor und Zapfwellenantrieb sowie benzinbetriebene Wippkreissägen sind erhältlich.

Festiwal Nauki, Techniki i Sztuki

Festiwal Nauki, Techniki i Sztuki – festiwal odbywający się w Łodzi od 2001, którego zadaniem jest promocja osiągnięć łódzkich środowisk naukowych i artystycznych, popularyzacja nauki i sztuki, a także integracja środowisk akademickich z ogółem mieszkańców miasta. Festiwal odbywa się zwykle w kwietniu how to make your meat tender.

W ramach festiwalu odbywają się wykłady, pokazy clubhouse meat tenderizer, występy artystyczne i działania warsztatowo-plenerowe, w których udział jest zwykle bezpłatny i otwarty dla każdego chętnego. Głównym organizatorem festiwalu jest Łódzkie Towarzystwo Naukowe, które przygotowuje festiwal razem z łódzkimi uczelniami, organizacjami naukowymi i technicznymi (PAN water running belts, NOT itp.) oraz władzami miasta.

Od II edycji festiwalu wykłady i inne działania są organizowane wokół głównego hasła. Były to kolejno:

W trakcie festiwalu odbywa się także szereg imprez towarzyszących, między innymi występy artystyczne przygotowane przez klasy patronackie Katedry Filologii Klasycznej UŁ VIII LO w Łodzi.

Od IV edycji festiwalu, podczas oficjalnego otwarcia, przyznawana jest nagroda-statuetka „Łódzkie Eureka”. Wręczana jest ona „naukowcom best hydration vest, których osiągnięcia zostały dostrzeżone w kraju lub za granicą i udokumentowane odpowiednimi nagrodami“.

Attack transport

Attack transport is a United States Navy ship classification for a variant of ocean-going troopship adapted to transporting invasion forces ashore. Unlike standard troopships – often drafted from commercial shipping fleets – that rely on either a quay or tenders, attack transports carry their own fleet of landing craft.

They are not to be confused with landing ships, which beach themselves to bring their troops directly ashore what is a meat tenderizer used for, or their general British equivalent, the Landing ship, infantry.

A total of 388 APA (troop) and AKA (cargo) attack transports were built for service in World War II in at least fifteen classes. Depending on class they were armed with one or two 5-inch guns and a variety of 40 mm and 20 mm anti-aircraft weapons.

In the early 1940s, as the United States Navy expanded in response to the threat of involvement in World War II, a number of civilian passenger ships and some freighters were acquired, converted to transports and given hull numbers in the AP series. Some of these were outfitted with heavy boat davits and other arrangements to enable them to handle landing craft] for amphibious assault operations.

In 1942, when the AP number series had already extended beyond 100, it was decided that these amphibious warfare ships really constituted a separate category of warship from conventional transports. Therefore, the new classification of attack transport (APA) was created and numbers assigned to fifty-eight APs (AP #s 2, 8-12, 14-18, 25-27, 30, 34-35, 37-40, 48-52, 55-60, 64-65 and 78-101) then in commission or under construction.

The actual reclassification of these ships was not implemented until February 1943, by which time two ships that had APA numbers assigned (USS Joseph Hewes and USS Edward Rutledge) had been lost. Another two transports sunk in 1942, USS George F. Elliott and USS Leedstown, were also configured as attack transports but did not survive to be reclassified as such.

As World War II went on, dozens of new construction merchant ships of the United States Maritime Commission’s S4, C2, C3 and VC2 („Victory“) types were converted to attack transports, taking the list of APA numbers to 247, though fourteen ships (APAs 181-186 and APAs 240-247) were cancelled before completion. In addition, as part of the 1950s modernization of the Navy’s amphibious force with faster ships, two more attack transports (APA-248 and APA-249) were converted from new Mariner-class freighters.

Classes of attack transports included:

Despite an impressive assembly of forces, the Aleutian campaign and the Northern Pacific Theater ranked as Admiral Nimitz’s third priority in the overall Pacific Theater for receiving materiel and support. As a result, only attack transport (APA) ships were assigned for the assault, without support from any companion attack cargo (AKA) ships football jerseys wholesale. This created extreme logistics burdens for the invasion force because it resulted in considerable overloading of the transports with both men and equipment. To compound problems, these forces were not able to assemble or train together before executing the Aleutian invasion on 11 May 1943. Lack of equipment and training subsequently resulted in confusion during the landings on Attu.

By the end of the 1950s, it was clear that boats would soon be superseded by amphibious tractors (LVTs) and helicopters for landing combat assault troops. These could not be supported by attack transports in the numbers required, and new categories of amphibious ships began to replace APAs throughout the 1960s. By 1969, when the surviving attack transports were redesignated LPA (retaining their previous numbers), only a few remained in commissioned service. The last of these were decommissioned in 1980 and sold abroad, leaving only a few thoroughly obsolete World War II era hulls still laid up in the Maritime Administration’s reserve fleet. The APA/LPA designation may, therefore, now be safely considered extinct.

The 1956 movie Away All Boats presents operations on an attack transport. It was based on a popular novel of the same name, written by an officer who served on one during World War 2.

Parco naturale regionale dell’Appennino – Monti Simbruini

Il Parco naturale regionale dei Monti Simbruini è la maggiore area naturale protetta del sistema dei parchi e delle riserve naturali della Regione Lazio, con cime che raggiungono e superano i 2100 metri.

Il nome „Simbruini“ deriva dall’elocuzione latina sub imbribus, traducibile con „sotto le piogge“. Già gli antichi latini, infatti, notarono l’abbondanza di precipitazioni in quest’area, in alcuni anni addirittura doppie rispetto alla media regionale.

Il territorio del Parco dei Monti Simbruini ricade su 7 comuni, a cavallo tra le provincie di Roma e Frosinone. I paesi sono:Cervara di Roma, Camerata Nuova, Subiaco, Jenne, Vallepietra, Trevi nel Lazio e Filettino. Il limite settentrionale della più estesa area protetta della Regione Lazio combacia col confine della Regione Abruzzo, mentre a sud-ovest segue la cresta del monte Viglio, la vetta più alta del Parco (2156 metri), per scendere poi verso Pratiglio S.Onofrio seguendone la vallata fino a Capodacqua, zona a valle di Trevi nel Lazio. Da quel punto fino a Subiaco il confine corrisponde con il corso del fiume Aniene.

Il territorio è di natura spiccatamente carsica: infatti, gli Appennini si sono formati all’inizio del Neogene, circa 20 milioni di anni fa meat tenderizer bromelain, a causa dello „scontro“ tra la placca eurasiatica e quella africana. Il successivo scivolamento della prima placca sotto la seconda provocò l’innalzamento della catena appenninica dal fondo della Tetide, il mare primordiale che fino ad allora la ricopriva. Il movimento di subduzione continua tuttora, ed è la causa dell’intensa attività vulcanica e sismica di tutta la fascia appenninica.

La fuoriuscita delle terre dal mare ebbe come una delle sue conseguenze il deposito sul terreno emerso di una enorme quantità di molluschi primordiali (come le rudiste), i cui gusci, ricchi di carbonato di calcio, decomponendosi crearono la roccia calcarea, permeabile e bianchissima, che costituisce praticamente tutto l’Appennino. D’altronde, non è raro trovare incastonati nelle rocce appenniniche dei fossili di rudiste e di altri antichi abitanti della Tetide.

Questa tipologia di rocce, come già detto, è caratterizzata da una grande permeabilità e solubilità, il che, sotto l’azione dell’erosione esercitata dalle precipitazioni meteoriche, ha determinato la creazione, nel sottosuolo appenninico e quindi anche dei Simbruini, di una fitta rete di grotte cloth shaver, canali e falde freatiche che conferiscono a quest’area la sua grande importanza relativamente all’approvvigionamento idrico di Roma e dintorni (di cui si dirà appresso). È tipico dei Simbruini incontrare ampi pianori in quota (Camposecco, Campaegli, Fondi di Jenne, Campo della Pietra), che raggiungono i 500 ettari di superficie, e su cui si può constatare l’abbondante presenza di „buchi“ nel terreno che hanno la forma di grossi imbuti ovvero doline o inghiottitoi. La loro funzione è il drenaggio delle acque meteoriche verso il sottosuolo. Per il resto, la maggior parte del Parco (molto oltre l’80%) è ricoperta da fitti boschi e, data l’alta quota media, soprattutto da faggete. Il Parco ne ospita una tra le più grandi (e più intatte) d’Europa.

Un’altra peculiarità del territorio dei Simbruini è la scarsissima antropizzazione: su 30.000 ettari di superficie, escludendo il centro abitato di Subiaco che, pur essendo più popoloso, si trova fuori dai confini del Parco, si contano circa 1800 abitanti (densità = 6 abitanti / km²). Tale numero oltretutto è destinato a contrarsi ulteriormente nei prossimi anni perché sempre di più i giovani in cerca di occupazione lasciano i propri paesini di origine per trasferirsi in altri posti (perlopiù a Roma e sul litorale romano, principalmente ad Aprilia, Nettuno e Anzio). Negli ultimi 10 anni si è riscontrato un calo medio del 15% della popolazione residente. Le aree naturali antropizzate più note del Parco sono Campaegli, Monte Livata e Camporotondo.

Nel Parco si trovano estese aree boschive (soprattutto faggete) di alto e piccolo fusto, insieme a zone prative ancora destinate al pascolo, mentre sono presenti numerose specie vegetali; tra quelle arboree, spiccano la roverella, il carpino, il nocciolo, il castagno e il faggio, mentre specialmente sui versanti montuosi esposti a sud troviamo anche leccio e terebinto. Sono presenti anche specie vegetali poco frequenti quali l’acero montano, il sorbo degli uccellatori ed il tasso, pianta sempreverde molto rara appartenente alle specie protette.

Nelle zone montane la compattezza della macchia rende il sottobosco povero di specie ad esclusione di svariati tipi di funghi (tra i commestibili: porcini, prataioli, galletti e mazze di tamburo). Molto importanti, per la vita degli animali e per l’uomo, sono anche i frutti del sottobosco, quali il ribes alpino, il mirtillo rosso, i lamponi e le fragole.

Tra le essenze floreali, troviamo le caratteristiche orchidee, la genziana, il giglio e le viole, ma, più in generale la ricchezza della flora dei Monti Simbruini è documentata da studi botanici che hanno censito oltre mille specie vegetali.

Per quanto riguarda la fauna presente sul territorio, è documentata la presenza del lupo appenninico, (un branco di lupi, complice l’abbondante nevicata e le rigide temperature, è stato visto scorrazzare fin dentro l’abitato di Filettino nel Febbraio del 2012) mentre ci sono stati sporadici avvistamenti dell’orso bruno marsicano, proveniente probabilmente dal vicino Parco nazionale d’Abruzzo, Lazio e Molise. In espansione la volpe e soprattutto il cinghiale, insieme al capriolo; probabile la presenza del gatto selvatico; si trovano anche piccoli carnivori, come le martore le donnole, le faine e i tassi, mentre tra gli uccelli notevole importanza ha l’aquila reale (nei pressi di Vallepietra) oltre al falco pellegrino (scelto come simbolo del parco) sulle pareti rocciose. Numerosi invece i rapaci di bosco come l’astore e lo sparviero, mentre tra i notturni predominano la civetta flat meat pounder, il barbagianni e l’allocco socks for football.

Nei boschi di quercia e di faggio si può facilmente udire il grido della ghiandaia (dalle caratteristiche piume azzurre) e della cornacchia, oltre al tambureggiare delle numerose specie di picchi. Gli estesi boschi del Parco ospitano topolini selvatici, ghiri e scoiattoli ma anche ricci, istrici e rettili, come la vipera, il biacco, il saettone e due specie di bisce, quella dal collare e quella tessellata. Nel fiume Aniene che attraversa il Parco si trovano, per la presenza di acque pulite e ossigenate, la caratteristica trota fario e quella d’allevamento, oltre al gambero di fiume. nei fontanili si rinviene la salamandrina dagli occhiali e varie specie di tritoni. Sotto le pietre del letto del fiume e dei numerosi torrenti, è possibile scorgere larve di plecotteri, efemerotteri e tricotteri, appartenenti alla classe degli insetti, indicatori di buona qualità delle acque. Infine nel febbraio 2009 è terminato il progetto di reintroduzione del cervo.

Wilhelm Hartkopf

Wilhelm Hartkopf (* 3. November 1920 in Duisburg; † 22. Dezember 2004 in Remscheid) war Oberbürgermeister (SPD) der Stadt Remscheid.

Über seine Tätigkeit als Gewerkschafter kam er über Mülheim an der Ruhr und Solingen 1959 nach Remscheid. Dort war er zunächst Geschäftsführer der ÖTV-Kreisverwaltung; von 1959 bis 1969 amtierte er als Kreisvorsitzender des DGB.

Am 28. Oktober 1968 wurde er als Nachfolger von Heinz Heinrichs zum Oberbürgermeister der Stadt Remscheid gewählt, nachdem er dem Rat der Stadt bereits seit 1964 als Ratsmitglied der SPD angehört hatte. Insgesamt viermal wurde er im Amt bestätigt (1969, 1975, 1979 und 1984) – 1975 gar einstimmig. Als er 16. Oktober 1989 aus dem Rat schied, war er mit 21 Amtsjahren der am längsten amtierende Oberbürgermeister von Nordrhein-Westfalen. Während seiner Amtszeit wurden die Städtepartnerschaften mit Quimper (Frankreich), Wansbeck (Großbritannien) und Prešov (Slowakei) begründet water pouch for running.

1985 wurde Hartkopf mit dem Großen Verdienstkreuz des Verdienstordens der Bundesrepublik Deutschland ausgezeichnet whole foods glass water bottle. 1990 erhielt er den Verdienstorden des Landes Nordrhein-Westfalen lifefactory water bottle. Die Stadt Remscheid verlieh ihm 1995 die Ehrenbürgerwürde.

Johann Gottlieb Diederichs | Georg Heinrich Sonntag | Abraham Hering | Bertram Pfeiffer&nbsp is meat tenderizer safe;| Otto Georg Hoffmeister | Ludwig von Bohlen | Otto Nollau | Karl Jarres | Walther Hartmann | Ludwig Kraft | Georg zur Hellen | Gustav Flohr | August Scholz | Richard Gierk | Walter Frey | Gerd Ludwig Lemmer | Peter Wolf | Heinz Heinrichs | Karl-Heinz Bona | Wilhelm Hartkopf | Reinhard Ulbrich | Fred Schulz | Beate Wilding | Burkhard Mast-Weisz

Tom Wittgen

Tom Wittgen (Pseudonym von Ingeburg Siebenstädt; * 26. April 1932 in Wittgensdorf bei Chemnitz) ist eine deutsche Kriminalautorin.

Siebenstädt besuchte die Grundschule/Volksschule in Wittgensdorf, arbeitete in der Landwirtschaft und besuchte das Seminar für Soziale Frauenberufe in Chemnitz, das sie mit dem Staatsexamen abschloss.

Anschließend schrieb sie sich an der Arbeiter-und-Bauern-Fakultät in Leipzig ein und holte dort ihr Abitur nach. Danach studierte sie Germanistik in Leipzig und Berlin und schloss das Studium mit dem Staatsexamen als Diplomgermanistin ab.

Nach diesem Studium war sie als Reporter-Redakteur beim Rundfunk (Radio DDR) tätig, später arbeitete sie mehrere Jahre als Verlagslektor im Verlag Das Neue Berlin, speziell auf dem Gebiet der Kriminalliteratur Women Dresses Cocktail.

Ab 1970 war sie freischaffend als Autorin tätig und lebte in Berlin. Noch in diesem Jahr veröffentlichte sie unter ihrem Autorennamen Tom Wittgen mehrere Blaulicht-Erzählungen. Es folgten Kriminalromane wie Der zweite Ring, Intimsphäre, Das sanfte Mädchen und Das Schwarze-Peter-Spiel in der DIE-Reihe des Verlages Das Neue Berlin home meat tenderizer, in der auch die meisten anderen ihrer Kriminalromane erschienen. Weiterhin schrieb sie zu einigen Polizeiruf-110-Folgen die Drehbücher. Die Kriminalliteratur brachte ihr den Namen „die Agatha Christie der DDR“ ein. Ihr Serienheld war zu DDR-Zeiten Oberleutnant (später Hauptmann) Simosch.

Siebenstädt veröffentlichte in ihrer Laufbahn auch Werke anderer Genres, z. B. den Abenteuerroman Die singende Taube, aber auch Kinderbücher, wie Der Bruder des Sheriffs und schließlich Eismeerdrift, einen historischen Roman über den Untergang der Jeannette-Expedition.

Übersetzungen ihrer Romane wurden vor der Wende in Ungarn sale goalkeeper gloves, Polen, der ČSSR und der UdSSR veröffentlicht. Nach der Wende sanken die Erstauflagen ihrer Bücher von 100.000 auf 5.000 Exemplare, vom Schreiben von Romanen allein konnte sie nicht mehr leben. Neben neuen Romanen verfasste sie nach 1990 mindestens ein Fernsehdrehbuch.

Für ihr Lebenswerk wurde Ingeburg Siebenstädt 1994 von der Autorengruppe deutsche Kriminalliteratur Das Syndikat mit dem Ehren-Glauser, dem „Krimi-Oscar“ der Zunft, ausgezeichnet. Ihr letzter Roman erschien 1999. Seit 2002 lebt sie als Ruheständlerin in der Nähe von Potsdam.

Barkly River (Macalister River)

Bild gesucht&nbsp

Colombia 2016 Home ANY NAME 00 Jerseys

Colombia 2016 Home ANY NAME 00 Jerseys

BUY NOW

$266.58
$31.99

;

Der Barkly River ist ein Fluss im östlichen Gippsland im australischen Bundesstaat Victoria best workout belt. Er entspringt unterhalb des Mount Kinty, einem Teil der Great Dividing Range in einer Höhe von 672 m am Zusammenfluss von Barkly River East Branch und Barkly River West Branch. Der 12,9 km lange östliche Quellfluss hat seine Quelle bei The Nobs Spur in einer Höhe von 1370 m, der westliche Quellfluss unterhalb des Mount McDonald in einer Höhe von 1440 m und ist 12,8 km lang.

Der Barkly River fließt zunächst nach Süden und biegt kurz vor seiner Mündung nach Osten ab. Er mündet nach 29,6 km in den Macalister River.

Auf seinem Weg nimmt er den von Osten kommenden Nebenflüsse Sardine Creek, den von Westen kommenden Mount Skene Creek und kurz vor seiner Mündung in den Macalister River den von Norden kommenden Glencaim Creek auf.

Der Barkly River und seine Nebenflüsse liegen in größtenteils unbewohntem Bergland der Great Dividing Range. 8 km nördlich der Mündung in den Macalister River liegt am Nebenfluss Glencaim Creek die Kleinstadt Glencaim mens goalkeeper gloves.

Régime républicain en France

Si vous disposez d’ouvrages ou d’articles de référence ou si vous connaissez des sites web de qualité traitant du thème abordé ici, merci de compléter l’article en donnant les références utiles à sa vérifiabilité et en les liant à la section « Notes et références » (, comment ajouter mes sources ?).

Le régime républicain est la forme de gouvernement actuellement en vigueur en France. Cependant, le choix du régime républicain n’a pas été une évidence. L’histoire constitutionnelle de la France a été tourmentée de 1789 à 1879, avec trois monarchies constitutionnelles, deux empires et trois républiques.

C’est avec l’institution de la Troisième République que le régime républicain s’inscrit durablement dans les mentalités, notamment sous l’impulsion de Jules Ferry. Dans un premier temps de nature parlementaire, les institutions républicaines limitent strictement le pouvoir exécutif par opposition à l’absolutisme auquel tendaient les Rois de France. Mais cet équilibre des pouvoirs s’avère être un sérieux handicap lorsque la France doit affronter à partir de 1914 une série d’épreuves majeures.

L’institution de la Cinquième République en 1958 marque une rupture dans la tradition républicaine et un retour du pouvoir décisionnel du chef de l’État dans la conduite politique du pays. La nouvelle constitution rédigée par Michel Debré puis telle que pratiquée de 1958 à 1974 par Charles de Gaulle et son Premier ministre – puis successeur – Georges Pompidou, se traduit par un renforcement significatif du pouvoir exécutif au détriment du pouvoir législatif.

Depuis le référendum sur le quinquennat présidentiel demandé par Jacques Chirac en 2000, le président de la République est élu pour un mandat de cinq ans. Dans la pratique, il est élu en même temps que l’Assemblée nationale, ce qui renforce son autorité et réduit d’autant l’influence que les chambres parlementaires avaient conservée sur le gouvernement du pays. Le quinquennat et la réforme constitutionnelle de 2008 favorisent l’émergence de nouveaux débats sur l’équilibre des pouvoirs.

Depuis le , date de la proclamation de l’abolition de la royauté, la France a connu cinq républiques et onze constitutions ou lois constitutionnelles républicaines :

Au départ, le régime républicain n’a pas constitué une évidence, même aux yeux des plus ardents révolutionnaires. L’Assemblée nationale de 1789 souhaitait simplement redistribuer le pouvoir politique, uniformiser le droit et soumettre le Roi à une constitution écrite. Commencée en 1789, la Révolution aboutit en 1791 à la fin de la monarchie absolue et à l’instauration d’une monarchie constitutionnelle. Antoine Barnave participe activement à la définition du régime, mais ne parvient pas malgré ses conseils à convaincre le couple royal d’accepter le rôle qui lui est dévolu. La fuite de Louis XVI et son arrestation à Varennes discréditent la royauté. C’est l’échec de ce régime qui ouvre la voie à la Première République, bien que le peuple français lui-même n’ait jamais été consulté clairement sur la question.

La Première République française naît alors que la France a progressivement coalisé contre elle une grande partie des états européens par ses premiers coups de force : constitution civile du clergé (1790), empiétements territoriaux (1791-92), exécution de Louis XVI (1793)…

Malgré les alarmes de Maximilien de Robespierre qui annonçait une dictature militaire, c’est la France elle-même qui a déclaré la guerre au „roi de Bohème et de Hongrie“ (avril 1792). La République française est entraînée dans une série de conflits avec le reste de l’Europe.

Robespierre anime à la Convention nationale un régime coercitif et répressif, la Terreur, qui vise à mobiliser les énergies dans la lutte contre les ennemis intérieurs et extérieurs de la Révolution. C’est dans ces circonstances qu’est adopté l’hymne national : La Marseillaise.

L’armée est d’abord vouée à la (re)conquête qui conduit à l’annexion de la rive gauche du Rhin (1797) et la création des Républiques Sœurs en Italie. Elle est ensuite utilisée dans le fonctionnement même des institutions par les anciens conventionnels pour se maintenir au pouvoir, notamment lors du Coup d’État du 18 fructidor an V. C’est le général Napoléon Bonaparte qui finit par prendre le pouvoir en 1799 (après le coup d’État du 18 brumaire an VIII). Sous le régime du Consulat running belt for water, la France demeure officiellement une République. Mais en 1804, la Constitution de l’an XII dispose que « Le gouvernement de la République est confié à un empereur qui prend le titre d’empereur des Français ».

Après la chute de Napoléon, les puissances européennes ont rétabli les Bourbons en France: c’est la restauration. Louis XVIII instaure une monarchie constitutionnelle qu’il concède par une charte. Ses successeurs Charles X et Louis-Philippe expriment cependant la volonté d’établir un pouvoir personnel. Les élites se détachent de ce système, à l’image d’Adolphe Thiers. Historien de la Révolution, il participe en 1830 aux Trois Glorieuses et à la fondation de la monarchie de juillet, devient premier ministre de Louis-Philippe mais finit par renoncer. La révolution de 1848 met fin pour toujours à la royauté des Bourbons en France.

Thiers prend part à la fondation de la Deuxième République qu’il veut conservatrice : restriction du suffrage universel, participation de l’Église à l’Éducation nationale (loi Falloux). La constitution est votée en novembre 1848. Thiers soutient Louis-Napoléon Bonaparte à la première élection présidentielle au suffrage universel mais Bonaparte, trois ans après son élection, renverse le régime par le coup d’État du 2 décembre 1851. En 1852, la République laisse la place au Second Empire, Louis-Napoléon Bonaparte devenant Napoléon III.

Après la bataille de Sedan, qui voit la défaite et la capture de Napoléon III, la République est proclamée le 4 septembre. Mais le peuple élit à la première Assemblée nationale une majorité monarchiste qui est favorable à la paix, désavouant Léon Gambetta qui avait cru pouvoir continuer la guerre grâce à un élan semblable à celui vécu à la Révolution. Les monarchistes préparent alors le retour d’un roi en la personne du prétendant Henri d’Artois (« Henri V »), cependant le refus de la majorité des députés d’accepter le drapeau blanc en 1873, empêche la restauration monarchique et renforce les républicains jusqu’à leur victoire définitive aux législatives de 1876 et 1877.

Un régime à dominante parlementaire, celui de la Troisième République, est défini par les Lois constitutionnelles de 1875 : les monarchistes ont obtenu la création d’un sénat censé tempérer les évolutions de l’Assemblée nationale. Jules Ferry met en place le nouveau régime entre 1879 et 1885. Il institue en particulier l’école gratuite, obligatoire et laïque dans le but d’enraciner la République dans les mentalités.

Si les premiers républicains, dits opportunistes, se contentent de laïciser la vie publique, l’Église catholique conserve une position privilégiée en France en vertu du Concordat de 1801. Les républicains radicaux imposent, une fois parvenus au pouvoir, la loi de séparation des Églises et de l’État (1905), les deux institutions étant désormais indépendantes l’une par rapport à l’autre.

Le Krach de 1929 ouvre à un niveau mondial une période de crise avec en particulier l’émergence de l’Allemagne nazie. La Troisième République n’est pas en mesure d’agir sur les évènements : faiblesse du pouvoir exécutif, retrait des personnalités marquantes des années 1920, absence de majorité parlementaire stable… Elle est emportée par la défaite militaire de juin 1940. Philippe Pétain, président du conseil des ministres, négocie l’armistice avec les Allemands, obtient les pleins pouvoirs et devient le « chef de l’État français ». Toute mention du terme République disparaît des actes officiels de l’État français.

À la Libération en 1944, le Gouvernement provisoire de la République française dirigé par le général de Gaulle, s’installe sur le territoire français, évinçant le régime de Vichy. En 1946, une nouvelle constitution rétablit le cadre d’un régime parlementaire, confirmé par les pratiques d’hommes politiques souvent formés sous la Troisième République. Incapable ensuite de résoudre la guerre d’Algérie, la Quatrième République fait appel au général Charles de Gaulle, lequel s’était opposé dès 1944 à sa mise en place et avait proposé, dans le discours de Bayeux, un autre modèle constitutionnel. La voie de la Cinquième République est dès lors tracée.

Le 28 septembre 1958, le peuple français adopte par un référendum une nouvelle constitution dans laquelle le pouvoir exécutif est renforcé. Décidée par référendum en 1962, l’élection du président de la République française au suffrage universel à compter de 1965 donne à celui-ci une autorité nouvelle. Chef des armées et de la diplomatie, il dispose de prérogatives qui le mettent en position de réguler le fonctionnement des autres pouvoirs. Il peut s’adresser directement au peuple par voie de référendum, moyen utilisé dès 1961 et 1962 pour faire approuver l’autodétermination en Algérie et les Accords d’Évian.

La Constitution du 4 octobre 1958 instaure un Conseil constitutionnel, dont le rôle ira croissant avec la multiplication à partir de 1974 des possibilités légales de sa saisine.

L’instauration du scrutin majoritaire à deux tours entraîne la structuration progressive des forces politiques entre quatre grands partis associés deux à deux : RPR/UDF et PS/PC. Il facilite le maintien au pouvoir de la majorité de droite, car il lamine le centre et gêne les forces de gauche réticentes à s’allier aux communistes.

L’Élection présidentielle de 1981 ouvre une phase d’alternances de majorités, avec des périodes de cohabitation entre un président et un gouvernement de partis différents. Le mandat présidentiel est finalement réduit de 7 à 5 ans, soit la durée d’une législature. La logique du scrutin majoritaire et une poussée électorale de l’extrême droite encouragent la bipolarisation politique entre deux grands partis, PS et UMP.

Par ailleurs, un mouvement de décentralisation est amorcé vers les régions et les départements: à cette occasion les régions deviennent des collectivités locales à part entière dotées d’une assemblée élue. L’intégration européenne s’accélère à l’occasion de la mise en œuvre du Traité de Maastricht et aboutit à des transferts de compétence au niveau de la Communauté européenne.

Cette phase est également caractérisée dès le début des années 1980 par un mouvement de libéralisation en particulier des médias et des marchés financiers.

L’élection présidentielle de 2007 est marquée par l’arrivée au premier plan d’une nouvelle génération de personnalités. Une réforme constitutionnelle intervient en 2008 avec notamment pour objectif une revalorisation du rôle du Parlement. Sa mise en œuvre reste cependant à confirmer, l’action politique apparaissant toujours principalement initiée par la Présidence de la République.

La gauche obtient pour la première fois depuis 1958 la majorité au Sénat en septembre 2011. Les collectivités territoriales que cette assemblée représente sont affectées par une nouvelle phase de décentralisation, une réforme de la fiscalité locale et un projet de réforme des collectivités locales.

Les résultats électoraux traduisent une instabilité politique de plus en plus marquée alors que l’ascension de l’extrême droite se poursuit en captant les réactions protestataires, notamment dans le Nord Est touché par la désindustrialisation et la réforme de la carte militaire.

La pratique au sein des principaux partis traditionnels d’élections primaires ouvertes à l’ensemble de l’électorat s’impose en 2011 au parti socialiste et en 2016 à l’UMP rebaptisée Les Républicains drinking water bottle. Elle résulte de part et d’autre en la désignation de personnalités au profil politique marqué, peu aptes à mobiliser au-delà leur camp respectif. De fait, les élections générales de 2017 offrent l’occasion d’un bouleversement du paysage politique.

Elles sont pour la majeure partie définies dans la Déclaration des droits de l’homme et du citoyen de 1789 et complétées par le préambule de la Constitution de 1946, deux textes auxquels la Constitution de 1958 fait expressément référence dans son introduction.

La liberté est un droit des citoyens. L’égalité est un principe du droit qui fait en sorte que la loi soit la même pour tous. Ces principes sont proclamés dans l’article 1er de la Déclaration des droits de l’homme et du citoyen : « Les hommes naissent libres et égaux en droit ».

Par ailleurs, tout citoyen peut parler et écrire librement ; il ne peut être inquiété pour ses opinions. À la suite de l’assassinat de la rédaction du journal hebdomadaire satirique Charlie Hebdo, la marche du 11 janvier 2015 rassemble près de 2 000 000 de personnes à Paris et 1 500 000 dans le reste de la France, notamment pour défendre la liberté d’expression.

Tous les citoyens sont également admissibles à toutes dignités, places et emplois publics, selon leur capacité, et sans autre distinction que celle de leurs vertus et de leurs talents. Chacun a le droit d’obtenir un emploi, défendre ses intérêts par l’action syndicale, participer par l’intermédiaire de ses délégués à la détermination collective des conditions de travail.

La fraternité avait été définie dans la constitution de 1795 comme suit : « Tous les devoirs de l’homme et du citoyen dérivent de ces deux principes, gravés par la nature dans tous les cœurs :

Aujourd’hui, la fraternité, qui engendre des obligations morales, ne figure pas explicitement dans les textes du bloc de constitutionnalité, à l’exception de l’article 2 de la Constitution de 1958, qui rappelle la devise de la République : Liberté, Égalité, Fraternité.

Le principe de fraternité apparaît indirectement dans le préambule de la Constitution de 1946 sous forme de droits garantis à tous la protection de la santé, la sécurité matérielle et le repos, en particulier en cas d’incapacité à travailler.

L’autorité émane exclusivement de la collectivité des citoyens qui s’exprime par la loi. La loi a pour objectif de fixer aux droits de chacun les bornes qui permettent aux autres de jouir des mêmes droits. Nul homme ne peut être accusé, arrêté ni détenu que dans les cas déterminés par la Loi, et selon les formes qu’elle a prescrites.

À ce titre, la loi est l’expression de la volonté générale et chacun peut concourir à sa formation, du moins par l’intermédiaire de ses représentants.Depuis 1958, les Français ont été consultés 10 fois par référendum sur des sujets touchant aux institutions républicaines (4 fois), à l’avenir des territoires d’Outre-mer (3 fois) et à l’évolution de l’Union européenne (3 fois).

Montesquieu avait distingué trois pouvoirs, exécutif, législatif et judiciaire. Dès 1789, l’équilibre entre les pouvoirs, garantie des libertés, est l’objet de vifs débats.

S’étant souvent définie par opposition à des pouvoirs personnels, la République est restée méfiante à l’égard du pouvoir exécutif. Elle l’a confié au début à des organes collégiaux (Comité de salut public, Directoire) et elle l’a longtemps subordonné au pouvoir législatif. C’est en 1958 que la constitution accorde un rôle central au président de la République française, qu’affirmera la pratique de De Gaulle.

Le pouvoir législatif est traditionnellement partagé en France entre deux chambres. Le rôle de la deuxième chambre, élue au suffrage indirect water packs for running, est de tempérer les mouvements de la première chambre, élue au suffrage direct.

la constitution de 1958 invoque une simple autorité et non un pouvoir judiciaire, affirmant l’idée d’une subordination de la justice au pouvoir politique. Dans la tradition instituée par les révolutionnaires de 1789, l’élaboration de la règle de droit ne peut être l’expression que des parlementaires élus : la justice a comme unique mission d’être la gardienne de l’application de la loi. Il est cependant manifeste aujourd’hui que le juge a su accéder à une véritable autorité du fait de d’un environnement juridique de plus en plus complexe : suprématie des accords internationaux reconnue par la constitution, développement d’un droit européen tentaculaire et tatillon, règne de l’état providence rendu responsable de tout, déclin du crédit des hommes politiques.

Il s’agit de mettre la liberté politique collective à l’abri des entreprises de la religion et de l’église, tout en respectant la liberté privée des consciences ainsi que l’expression publique des convictions. La solution affirme la suprématie de la liberté publique, les citoyens sont invités à faire abstraction de leurs croyances et attaches personnelles lorsqu’ils se déterminent collectivement.

Le concept de laïcité tend aujourd’hui à évoluer. La neutralité de l’État, issue de sa séparation avec l’Église, reste un élément fondateur de la société politique. Mais à l’occasion du développement de l’individualisme, la religion repose de moins en moins sur le respect d’une autorité spirituelle. Elle devient une adhésion spirituelle personnelle qui revendique son expression individuelle dans l’espace public et attend que l’autorité publique assure sa sécurité.

Dans le cadre du droit du travail, la Cour de cassation réaffirme le 19 mars 2013 que le principe de laïcité instauré par le premier article de la constitution est applicable aux salariés des employeurs publics et des salariés des employeurs de droit privé qui gèrent un service public. Dans les autres cas, les restrictions à la liberté religieuse doivent donc être justifiées par la nature de la tâche à accomplir, répondre à une exigence professionnelle essentielle et déterminante et être proportionnée au but recherché. La Cour de cassation valide le 25 juin 2014, suivant ces principes, le licenciement pour faute grave de la salariée d’une crèche qui refusait d’ôter le foulard islamique qu’elle portait.

Sur les autres projets Wikimedia :